Brexit : Theresa May avoue avoir « lu le contrat en diagonale »

Une semaine après avoir reconnu qu’elle venait de comprendre que le mot Brexit était l’abréviation de « British » et « Exit », Theresa May, désormais soucieuse de la situation, sort enfin de son silence.

De longs sms avec Jean Claude Juncker

« Faut qu’on parte là ? mais faut vraiment partir ? », ce sont les messages que nous avons réussi à nous procurer après 2 mois d’enquête et de sollicitation.
« JC il n’y a pas moyen de revenir en arrière ? », Theresa May semble aujourd’hui mesurer les conséquences du Brexit, et cherche à tout prix à faire marche arrière.

Une rencontre à son domicile

La première ministre britannique nous a ouvert les portes de 10 Downing Street où elle réside, sur la table l’on peut apercevoir l’ouvrage « la politique pour les nuls » qui attend sagement d’être lu.
Larmoyante, Theresa May nous ouvre son intimité : « je n’ai jamais lu un livre de plus de 100 pages, alors un contrat de 566 pages… » elle poursuit : « et puis c’est écrit en tout petit et y’a même pas d’images ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s