Nouveau dérapage de Brigitte Bardot : son chien rédige une lettre ouverte et demande à « être adopté d’urgence »

Zorro, un labrador noir âgé de 11 ans est l’un des six chiens de la star.
Après le nouveau dérapage de sa propriétaire qui a affirmé que « les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages » Zorro en appel à l’aide.
Zorro nous raconte son quotidien au refuge de l’arche : entre la visite quotidienne de Éric Zemmour, et la lecture de Marianne dès le petit déjeuner et à voix haute de la part de sa propriétaire Zorro nous confie tout son désespoir.
Il espère rapidement trouver une nouvelle famille, mais ne cache pas sa tristesse de quitter les 54 autres animaux avec lesquels il vit au quotidien.
Nb : À l’heure où nous écrivons, l’initiative de Zorro a pris de l’ampleur et d’autres animaux du refuge tirent la sonnette d’alarme : le poisson rouge de la star a été retrouvé mort au pied de son bocal, après avoir sauté par dessus bord.

Gilets Jaunes – Acte 19 : pour faire baisser la tension le gouvernement annonce que les chiens sentinelles seront remplacés par des chatons

Rétropédalage de Christophe Castaner sur les mesures prises en vue du prochain acte de l’opération Gilets Jaunes ce samedi.

Suite à la montée en température, sur le plateau de BFMtv, lors du débat La Crise et Après ? entre les chefs des 6 grands partis politiques, quand à la décision du gouvernement de mobiliser les militaires de la force Sentinelle pour les manifestations à venir, le ministre de l’intérieur a annoncé ce jeudi que les militaires seront finalement accompagnés d’un millier de « petits chatons tout mignons » recrutés sur internet pour l’occasion.

Première conséquence, Rex, fidèle malinois du Caporal-chef Kevin M., sera donc laissé en pension tout le week-end dans un chenil spécialement aménagé dans le jardin de l’Élysée. De la compagnie accueillie avec enthousiasme par Nemo le fidèle croisé Labrador Retriever-Griffon du couple Macron.

Week-end du 16 mars 2019 sous tension : Macron prend la parole et vote une loi « contre les pistes noires » qu’il juge « trop difficiles »

C’est l’une des allocutions les plus attendues depuis le début de son mandat.
En déplacement personnel dans les Pyrénées, Emmanuel Macron est rentré d’urgence pour faire voter une loi après les débordements qui ont eu lieu ce week-end.

Débordements caractérisés par les multiples chutes du président sur les pistes de La Mongie. Une décision largement saluée par la classe politique : Christophe Castaner a souligné « la réactivité exemplaire du président face aux priorités du pays » et avoue avoir lui-même échoué sur la piste noire de Saint-Moritz l’hiver dernier…

Mercato OM : Valère Germain se rapproche du Réal, chronique de ses vacances de noël à Madrid

Libre de toute contrainte depuis qu’il à rempli ses objectifs de mi-saison : marquer autant de but que Mitroglou, celui qui dit « avoir des facilités en langues romanes grâce à son cheveux sur la langue » a annoncé sur son compte Twitter qu’il passerait les fêtes de fin d’année dans la capitale espagnole.

Tapas et Sangria au programme pour la souris des surfaces comme on l’appelle sur le Vieux-Port. Valère s’est dit très heureux d’enfin pouvoir visiter le Prado lui qui avait été très déçu en arrivant à Marseille en se rendant compte qu’il s’agissait, à Marseille, d’un centre commercial et non d’un musée…

Béziers : la justice donne 48h à la commune pour corriger l’étiquetage 100% pur bœuf sur la crèche de la mairie

Nouveau scandale, après plusieurs jours d’investigation la D.G.C.C.R.F. de l’Hérault révèle que le contenu de la crèche installée et inaugurée par le Maire (RN) serait différent de ce qui est affiché sur l’emballage.

C’est le marronnier de cette ville de l’Hérault, chaque année le tribunal de Montpellier doit se prononcer sur la légalité de ce symbole, religieux pour les uns, gastronomique pour les autres ; mais cette année la justice ne s’attaque pas à la crèche elle-même mais à son contenu qui serait trompeur. En effet, plusieurs visiteurs auraient signalé la présence d’âne, de moutons et même de chameaux…

Cette nouvelle fait écho à l’affaire des lasagnes au cheval encore dans toutes les mémoires. Les témoignages émus pleuvent sur les réseaux sociaux : « C’est dur à avaler », « Il y a peut-être d’autres priorités ». En effet Robert Ménard lui-même se désole et s’est étonné de la rapidité du jugement qui choque les Biterroise et Bitterrois, eux qui attendent toujours la décision du tribunal Administratif pour le demande de changement de nom jugé trop connoté.